remorque2

 

Permis moto 2

 

Moto3

Formation post-permis

 

A partir du 1er janvier 2019, les jeunes conducteurs pourront réduire la durée probatoire de leur permis de conduire en suivant une formation complémentaire.

Objectif :

Renforcer les compétences acquises par les conducteurs depuis le début de leur apprentissage de la conduite et faire diminuer l'accidentalité, très élevée au cours des premiers mois qui suivent l'obtention du permis de conduire.

Avantage :

Le titulaire d'un premier permis de conduire qui suivra volontairement une formation complémentaire bénéficiera d'une réduction du délai probatoire.

Pour profiter de cet avantage, il devra par ailleurs, durant ce délai, ne commettre aucune infraction ayant donné lieu à retrait de points ou ayant entraîné une mesure de restriction ou de suspension du droit de conduire.

Si ces 2 conditions sont remplies, le délai probatoire sera réduit d'une année passant ainsi de 3 à 2 ans. Comme c'est déjà le cas, le permis de conduire sera majoré de 2 points au bout de la première année du délai probatoire.

Pour les jeunes conducteurs qui ont opté pour l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC), le délai probatoire sera réduit de 6 mois passant de 2 ans à 1 an et demi. Le bonus de point de 3 points qui existe déjà sera accordé au bout la période probatoire ainsi réduite.

Quand :

La formation complémentaire devra se faire entre le 6ème et 12ème mois après l'obtention d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B).

Déroulement :

La formation durera 1 jour. Elle comprendra :

  • Un module général précisant les enjeux de cette formation complémentaire
  • Un ou plusieurs modules spécialisés permettant aux conducteurs ayant peu d'expérience de conduite de percevoir davantage les risques et mieux connaître les dangers spécifiques auxquels ils sont exposés.

Plus de détail sur le programme de cette journée à partir de janvier 2019.

Infographie cas1 conduite accompagnee

Infographie cas2 conduite accompagnee